Brouillard Embrouillé
ou Deux blue’s et l’ennui sportif

Une installation performée de Louise Porte & Leslie Pranal, 2020

activée lors de l’ouverture de l’exposition, à Le Basculeur, Revel-Tourdan,

sur une invitation de Jeanne Chopy.

impression jet d’encre, hêtre, paillasson, céramique, moquette, poncho touristiques, roche,

matériaux divers d’une randonnée encombrée.

Faire de l’ennui son propre sport.

Et si l’espace d’absence d’action devenait un véritable parcours gorgé de sueur ? Deux gymnophistes vont tenter l’expérience en milieu « naturel »,
en exerçant une ballade : à la montagne.
Elles vont tenter de gravir, de se dépasser,

d’aller plus haut que leur propre esprit,
pour au moins passer la barre du morale à zéro, à zéro virgule un.

Brouillard embrouillé est un paysage activé par une performance, une installation habitée par deux personnages. Deux blue’s. À la recherche d’un bien-être ou d’un échappatoire, par le biais d’un yoga chorégraphié, nous sommes plongé.es dans leurs pensées. Essayer de vivre l’instant présent tout en étant absorbé.es par autre chose. Sommes-nous là où nous souhaitons vraiment être, pourquoi, le pourquoi du pourquoi du comment. Nous retrouvons ici la notion de temporalité et de scénographie. Comme une scène activée et suspendue, comme si un nouveau départ pouvait surgir d’un instant à l’autre. C’est un cadre hors cadre, un contexte dé-contextualisé. Ne sachant plus vraiment où nous nous trouvons, face à un espace extérieur dans un intérieur, ou inversement. Que laisse alors la présence d’un corps. Deux corps seuls. Deux corps et un sac à dos laissé à ciel ouvert.

Vues de la performance

Extrait de la performance:

 

je pense à

                    rien

je marche et

je pense à
                        oublier

je pense à    t’oublier
je marche en pensant à

                                          toi

je marche en pensant à

je marche et je pense à

                                          tout

                             et rien

                                         puis tout s’accumule

je pense à       pourquoi

                          pourquoi

                     on gravit ces montagnes

qu’est-ce qu’on cherche

                                            à vouloir toujours plus

                                                             toujours plus

                                                             toujours plus haut

pourquoi

je pense à pourquoi

                    pourquoi

                    pourquoi est-ce que l’on cherche toujours plus

                                                                                 toujours plus

je marche et je pense à
pourquoi
pourquoi est- ce que l’on veut toujours aller plus loin

                                                                                plus haut

                                                                                plus haut et                       

                                                                                                      plus loin

on cherche le grandiose

on cherche le plus

   on ne veut pas voir le moins

je marche
et je cherche le spectacle

                                               le spectaculaire

alors je monte

je monte

                       jusqu’à épuisement

Vues d'installation après la performance

    This site was designed with the
    .com
    website builder. Create your website today.
    Start Now